Histoire de Bon-Secours

En résumé

De la première chapelle érigée sur la butte en 1637 à nos jours, survolez avec nous les grands moments de l'histoire de Bon-Secours.

Informations supplémentaires

Le chevet rectiligne de la basilique s’élève à l’emplacement d’un chêne qui, durant le Moyen Age, servait de borne entre les territoires de PERUWELZ (B),CONDE(F) et BLATON(B).
Une statue y était accrochée, vénérée sous le nom de NOTRE-DAME du chêne entre - deux - bois, surtout par les gens de PERUWELZ pour qui ce bois, lande ou bruyère, était terrain commun, laissé à l’usage de tous pour le pâturage et les menues récoltes.

Au début du 17ème siècle, comme le chêne était presque mort et l’image disparue, le curé de PERUWELZ fit tailler dans le bois de l’arbre une nouvelle statue de la sainte Vierge portant l’enfant, et la plaça dans un petit abri de cailloux, à l’endroit même du chêne.
Les gens vinrent alors prier en invoquant NOTRE-DAME de BONSECOURS. Car la peste, à cette époque, ravageait la contrée, mais elle épargna PERUWELZ.

En 1637, les habitants de PERUWELZ, heureux de la protection dont ils jouissaient, élevèrent une chapelle pour abriter la statue de NOTRE-DAME de BON - SECOURS ; un prêtre de PERUWELZ y célébra chaque jour la messe. Les pèlerins affluèrent même de loin.

La chapelle semblait trop petite ; entre 1643 et 1645, on en construisit une plus grande, en gardant la première comme chœur.

La pratique du pèlerinage subsista, même pendant les guerres de Louis XIV et pendant la Révolution de 1789, malgré les dangers et les difficultés. Ceux qui s’estimaient soulagés des maux dont ils avaient souffert, exprimaient leur reconnaissance par l’offrande d’ex - voto d’argent symbolisant la guérison du membre malade.

Au 18ème siècle, l'économie du bourg se diversifie (exploitation du bois et extraction du grès). Un siècle plus tard, s'y développent des établissements pour cure de repos. Mais, Bon-Secours est toujours un hameau de la Ville de Péruwelz et les tensions entre les deux communautés ne cessent de croître. Cette opposition se solde le 26 août 1907 par l'Arrêté Royal qui officialise leur scission. En plus du lieu-dit de Bon-Secours, la commune reçoit quelques territoires détachés du village de Blaton.

Mais dans les année 70, le programme gouvernemental de fusion des communes ramenait Bonsecours à Péruwelz ...
 
Accueil | Albums photos | Festivités | Associatif | Commerces | Tourisme | Un peu d'histoire | Services | Recherche | Plan du site | Contact
Editeur responsable : ASBL SI Animations et Festivités Bonsecours
Conception, développement et hébergement du site par Celyd Multimédias © Novembre 2005